WestJet Blog Home

De Fenway à Fort McMurray – critères satisfaits à tous les égards

De Fenway à Fort McMurray – critères satisfaits à tous les égards
Nouvelles destinations WestJet? Affirmatif.
Nouvelles liaisons? Affirmatif.
Plus de vols? Affirmatif.
Services saisonniers désormais offerts toute l’année? Affirmatif.

L’horaire d’hiver 2015-2016 de WestJet satisfait à tous ces critères. Si vous avez envie de lézarder sur la plage cet hiver, nous ajoutons une liaison sans escale à destination de Huatulco et Merida, nos neuvième et dixième destinations au Mexique. Ou si vous êtes un adepte de la Floride, jetez un œil à nos nouveaux vols pour West Palm Beach et Sarasota, nos sixième et septième villes dans l’État du soleil. Et si vous êtes déjà allé au Costa Rica, vous savez qu’il s’agit d’un lieu de villégiature unique en son genre; juste avant Noël, nous compléterons notre liaison existante à destination de Liberia par de nouveaux vols pour San José.

Mais ce n’est pas tout. Notre bébé qui a tant grandi quitte le nid. WestJet Encore, qui n’a que deux ans, traversera la frontière de nos voisins du sud pour la toute première fois à l’occasion de la nouvelle liaison sans escale à destination de Boston depuis Toronto et Halifax, dont le premier envol est prévu au printemps 2016. WestJet n’a jamais desservi Boston, et on a bien hâte de déguster une chaudrée de palourdes façon Nouvelle-Angleterre ou un hotdog arrosé d’une bière au parc Fenway.

De retour de ce côté-ci du 49e parallèle, nous apportons des améliorations majeures à notre horaire national d’un océan à l’autre. Nous ajoutons des vols en provenance et à destination de Victoria, Vancouver, Abbotsford, Terrace, Kelowna, Penticton, Calgary, Edmonton, Fort McMurray, Saskatoon, Brandon, Toronto, Kitchener, Halifax, Charlottetown, St. John’s et Deer Lake. Et nous prolongeons nos niveaux de service estivaux jusqu’en hiver dans certaines villes, telles Yellowknife, Regina, Ottawa, Moncton et Sydney, entre autres.

Nous aimons amener nos invités là où ils ont envie d’aller, et maintenant, grâce à l’ajout de grosses machines, nous allons les transporter plus loin que jamais. La musique de Star Trek serait de mise en ce moment.

La plupart d’entre vous savent déjà que nous sommes sur le point d’accueillir nos premiers gros porteurs au sein de la flotte de WestJet : quatre Boeing 767-300 ER (c’est-à-dire « extended range », donc « portée étendue »). L’un d’eux voyagera entre Toronto et Calgary, puis entre Toronto et Montego Bay. En décembre, deux d’entre eux pointeront le nez dans les vents chauds du Pacifique et se dirigeront vers Hawaii. Nos vols sans escale de l’Alberta à Hawaii se sont révélés parmi nos liaisons les plus populaires au fil des années, et maintenant, avec 262 sièges dans nos aéronefs 767, nous transporterons encore plus de passagers vers l’État aloha. Un quatrième 767 rejoindra la famille le printemps prochain.

Voilà donc les dernières nouvelles quant à l’horaire d’hiver 2015-2016 : nouvelles destinations, nouvelles liaisons, fréquences accrues et élargissement des services. Qu’ils voyagent par affaires ou par agrément cet hiver, nos invités auront davantage de choix, des tarifs abordables et le même service WestJet auquel ils s’attendent.

Une dernière précision : l’an dernier a eu lieu notre premier vol outre-Atlantique à destination de Dublin, en Irlande, et ce printemps, le turquoise et le bleu feront leur première apparition à Glasgow, en Écosse. En mai prochain, à bord de ses 767, WestJet marquera un nouveau jalon avec ses vols à destination de Londres (via Gatwick), la capitale du Royaume-Uni. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg. Grâce à 11 heures d’autonomie à la faveur de ces gros porteurs, l’univers de WestJet est sur le point de grossir considérablement.