WestJet Blog Home

Déclaration de WestJet au sujet du vol 2652 du 7 mars à Saint-Martin

Le mardi 7 mars, les pilotes du vol 2652 WestJet au départ de Toronto et à destination de Saint-Martin ont procédé à une remise des gaz, lors de l’interruption de l’approche, à l’aéroport international Princess Juliana (SXM). Des photographes locaux et des amateurs d’aéronautique ont pris des photos de l’événement. Le corridor d’approche de SXM est un site d’observation d’avions célèbre, puisque la plage Maho est située directement en face de la piste, permettant ainsi aux passionnés d’aviation et aux touristes d’avoir une bonne vue des appareils à l’atterrissage.

Les vidéos et les photos de l’approche interrompue ont alimenté des articles dont les titres comme « Accident évité de justesse » et « WestJet nie la quasi-collision filmée sur le vif à Saint-Martin » étaient maladroits et franchement irréfléchis. Certains spéculaient même qu’une catastrophe potentielle avait été évitée.

Nous croyons qu’il est important de vous informer de ce qu’est une approche interrompue et en quoi il ne s’agissait pas du tout d’un quasi-accident.

Chaque jour, nos pilotes procèdent en toute sécurité à l’atterrissage de 700 avions dans l’ensemble de notre réseau de plus de 100 destinations réparties dans 20 pays, dont bon nombre d’entre eux sont caractérisés par un climat et une surface uniques. Il arrive que des pilotes doivent interrompre une approche et entament la procédure lorsqu’ils estiment que c’est la bonne décision à prendre. Dans le cas présent, en raison de variations rapides des conditions météorologiques, l’appareil est descendu au-dessous de la trajectoire d’approche au moment de l’atterrissage. Après avoir reconnu la situation, l’équipage a appliqué la procédure à laquelle il est régulièrement formé et a obtenu les résultats escomptés : une approche interrompue en toute sécurité et un atterrissage sans incident.

Il existe diverses raisons pouvant entraîner l’application de la procédure de remise des gaz. Par exemple, les conditions de la météo ou de la piste sont loin d’être idéales ou un autre avion se trouve toujours sur la piste ou dans les environs. Peu importe la raison, les pilotes sont formés pour entamer sans hésiter une approche interrompue et la procédure de remise des gaz comme celle exécutée à SXM, sans être courante, n’est tout de même pas rare. Se fiant sur leurs aptitudes, leur formation et leur expérience, nos pilotes qui ont effectué l’atterrissage de notre Boeing 737-800 à SXM la semaine passée ont pris la bonne décision et la procédure a fonctionné comme il se doit.

Toute situation de ce genre fait l’objet d’une enquête approfondie et des apprentissages sont appliqués. Il est toujours utile de mettre les choses en perspective lorsque vous observez une photo, visionnez une vidéo ou lisez ou entendez une nouvelle. Merci de visiter notre blogue pour connaître notre perspective.