WestJet Blog Home

Les femmes de l’aviation – Megan

« Mon désir d’obtenir une licence de pilote s’est manifesté très tôt dans ma vie en raison du simple fait que je passais beaucoup de temps dans l’avion. À l’époque, cependant, les possibilités d’emploi comme pilote étaient hautement convoitées et je ne voyais donc pas de carrière possible dans le domaine. Mais après travaillé pendant 12 ans en foresterie et être devenue mère, j’ai senti que je devais faire le saut. Je pense qu’il arrive un moment dans notre vie où nous ressentons tous cet élan d’effectuer des changements; nous avons alors le choix de les apporter ou de jouer la carte de la continuité. À ce jour, je suis heureuse d’avoir fait le changement, car dès que j’ai entrepris ma licence de pilote, c’est devenu une véritable passion. J’ai su que c’est là que je devais être. J’ai très vite compris ce que les gens voulaient dire quand ils affirmaient aimer leur travail et j’ai su alors que je ferais tout ce qu’il faudrait pour être une pilote de carrière.

Ma détermination n’a pas changé le fait que les possibilités d’emploi pour les nouveaux pilotes étaient rares il y a 20 ans. Lorsque vous êtes un nouveau pilote, votre premier emploi peut vous éloigner de chez vous pendant des mois, ce qui peut constituer un véritable obstacle pour les femmes, surtout qu’elles ont, en fin de compte, un lot de responsabilités différent de celui de leurs homologues masculins. En tant qu’épouse et mère d’un enfant de six ans à l’époque, j’ai eu à faire preuve d’une certaine obsession pour l’aviation et j’ai dû, comme mes proches, faire de nombreux sacrifices pour maintenir le cap et trouver mon premier emploi.

Aujourd’hui, il y a plus de voies offertes pour ceux et celles qui veulent mener une carrière de pilote professionnel. En raison de la diversité et de la représentation accrues dans notre domaine, la vie d’un pilote sera toujours exigeante. Je conseille aux nouveaux pilotes de se demander dès le départ s’ils aiment assez l’aviation pour être prêts à tout faire pour réussir. Vous devrez faire des sacrifices en cours de route, tout comme vos proches, mais si vous faites preuve d’acharnement, vous trouverez le moyen de réussir.

Mon objectif est de donner l’exemple et d’être une force visible afin que davantage de femmes, de mères et de filles se sentent également à leur place dans l’aviation. Selon moi, c’est pour cela que des moments comme la Semaine des femmes de l’air sont tellement importants – en mettant en valeur et en reconnaissant les femmes qui réussissent dans le domaine de l’aviation, nous ouvrons la voie à une génération future plus diversifiée qui se verra représentée et aura le sentiment d’avoir sa place dans ce domaine. »

-Megan Goddard, Première officière, B737