WestJet Blog Home

Les femmes de l’aviation – Sahar

« Au cours de ma vie et de mes presque 23 ans de carrière, j’ai eu la chance de connaître des gens qui m’ont donné confiance en moi dès mon plus jeune âge. J’ai grandi en Égypte et bien que la culture là-bas soit fortement dominée par les hommes, mes parents ont fait en sorte que mon frère et moi soyons égaux et que nous ayons les mêmes chances. Ils m’ont fourni une base solide qui m’a fait croire en moi.

J’ai commencé à travailler à Emirates en 1998 en tant qu’hôtesse de l’air et j’y suis restée 16 ans. J’ai rapidement appris qu’en tant que femme, j’évoluais dans un milieu riche en préjugés sexistes. Malgré un environnement de travail difficile, j’ai eu la chance de travailler avec des femmes dirigeantes incroyablement fortes qui, tout comme mes parents, m’ont appuyée et ont investi en moi. Non seulement elles m’ont ouvert la voie vers des possibilités, mais elles m’ont aussi montré que les aspects uniques que j’apportais à mon travail en tant que femme étaient ma force et non ma faiblesse.

En 2015, mon mari, mes deux filles et moi avons immigré de Dubaï à Toronto où j’ai obtenu un poste à WestJet. Le contraste de la culture en milieu de travail est une chose dont je demeure reconnaissante jusqu’à ce jour. Même pendant cette pandémie qui a eu un effet dévastateur sur l’entreprise, mon supérieur a continué de me faire confiance en augmentant mes responsabilités pour que je dirige notre base de Toronto tout au long d’une période extrêmement difficile.

Tout au long de ma carrière, j’ai eu la chance de côtoyer des dirigeants exemplaires qui ont toujours défendu leur équipe et qui ont soutenu ma réussite. Je sais toutefois que bien des femmes n’ont pas eu droit à ce privilège. Malheureusement, le secteur de l’aviation reste un milieu dominé par les hommes où les rôles sont très sexués. La Journée internationale de la femme et la Semaine des femmes de l’air nous donnent l’occasion de rendre hommage aux femmes de ce secteur qui n’obtiennent pas souvent la reconnaissance qu’elles méritent et permettent de donner de la visibilité aux femmes qui réussissent dans des rôles de direction.

Au cours de mes 23 ans de carrière, j’ai beaucoup appris, mais jamais autant que cette année. En tant que mère qui travaille, j’ai dû porter une multitude de chapeaux, tant à la maison qu’au travail. La situation est incomparable, mais elle m’a appris la plus précieuse des leçons sur le fait d’avoir confiance en moi-même et en ma valeur. »

-Sahar Ibrahim, gérante, Développement et performance en vol