WestJet Blog Home

Les WestJetters agissent pour minimiser les mises à pied durant la crise du COVID-19

WestJet a aujourd’hui annoncé que 6 900 WestJetters quitteront l’organisation, dont 90 pour cent sur une base volontaire. La compagnie aérienne comptait environ 14 000 employés avant cette annonce.

« Aujourd’hui, 6 900 WestJetters recevront un avis confirmant une retraite anticipée ou encore un départ précoce, volontaire ou involontaire, a déclaré Ed Sims, président et chef de la direction de WestJet. C’est une nouvelle accablante pour tous les WestJetters. Le fait que nous ayons évité un dénouement qui aurait pu être pire témoigne de l’esprit d’entraide et d’altruisme de nos gens qui ont permis à WestJet de poursuivre ses opérations avec un effectif restant de 7 100 employés. »

Depuis le début de la crise de la COVID-19, WestJet a immédiatement mise en place des mesures de réduction des coûts, y compris le licenciement de plus de 80 pour cent de sa main-d’œuvre contractuelle, la mise en œuvre d’un gel de l’embauche, la cessation de tous les voyages et formations non essentiels, la suspension des rotations de rôles et des rajustements de salaire, l’interruption de plus de 75 pour cent de ses projets d’investissement et une demande aux fournisseurs de réduire ou de retarder les paiements. Les membres de l’équipe de direction de la ligne aérienne ont accepté une diminution salariale de 50 pour cent, tandis que les vice-présidents et directeurs ont accepté une diminution de 25 pour cent.

La semaine dernière, WestJet a publié un communiqué à l’ensemble de l’organisation demandant aux WestJetters de mettre la main à la pâte pour appuyer la survie de la ligne aérienne en choisissant l’une des options offertes, y compris un congé non payé, une retraite anticipée, un abandon volontaire d’emploi (départ précoce), une semaine de travail réduite ou un salaire réduit.

Selon Ed Sims, « C’est grâce aux sacrifices de ces WestJetters que nous pouvons conserver un groupe de personnes qui garderont leur emploi afin de nous préparer à agir lorsque la situation se sera stabilisée et que nous pourrons nous rétablir. »

WestJet collabore aussi étroitement avec ses syndicats et associations d’employés qui ont permis d’atteindre les niveaux nécessaires de départs volontaires et de réductions salariales.

« Nous n’aurions pas pu atteindre les résultats requis sans l’appui et la collaboration de notre direction syndicale et les dirigeants de nos associations d’employés, » a ajouté Ed Sims.

WestJet s’investit activement auprès de tous les paliers gouvernementaux dans le cadre d’un engagement commun à atténuer les conséquences de cette crise et continue d’exercer de la pression afin de bien faire comprendre au gouvernement la gravité de la situation.