WestJet Blog Home

Nouvelle et surprenante destination – nous allons désormais au Belize

Le Belize! Oui, nous sommes heureux d’annoncer que le Belize est la plus récente nouvelle destination à s’ajouter à notre offre de voyage. En fait, l’expression « nouvelle et surprenante destination » convient mieux que l’expression « nouvelle destination » pour traduire pleinement notre enthousiasme sûrement aussi contagieux que celui de l’équipage dans « La croisière s’amuse ». Mais passons maintenant aux choses sérieuses et répondons à quelques questions sur le Belize, notre nouvelle et surprenante destination.

Tout d’abord : où se trouve le Belize? Situé en Amérique centrale, le Belize est coincé entre la côte des Caraïbes à l’est et le Guatemala à l’ouest, juste au sud de la péninsule mexicaine du Yucatan. Il s’agit d’un petit bijou de pays à la beauté généralement vierge où la température moyenne est de 29 degrés Celsius toute l’année. Ce qui nous amène à poser la question suivante : quelle est la meilleure période pour se rendre au Belize? Réponse : au moment où vous en avez envie. Si vous souhaitez vous imprégner de la quintessence des Caraïbes sur de magnifiques plages sous un ciel tout simplement bleu et un soleil chaud et radieux, planifiez alors votre escapade au Belize pendant la haute saison, ¬soit de décembre à avril. De mai à novembre, c’est la saison des pluies; la bonne nouvelle toutefois, c’est que la saison des pluies au Belize ait lieu au Belize.

Des paysages idylliques des Caraïbes et un climat idéal – voilà deux excellentes raisons d’inscrire le Belize sur votre liste de destination de vos prochaines vacances. Vous voulez d’autres raisons pour lesquelles vous devriez visiter le Belize? En voici cinq. Première raison : les gens sont des plus accueillants. Amicaux. Chaleureux. Et l’anglais étant la langue officielle du pays, tous les touristes qui parlent cette langue sauront s’y retrouver plutôt facilement à leur première visite.

Great Blue Hole - Belize

Deuxième raison : le deuxième récif corallien le plus important au monde en termes de longueur se trouve tout juste au large des côtes, pour la plus grande joie des adeptes d’attractions et de sites de plongée avec tuba ou de plongée sous-marine de classe mondiale. De plus, à 100 km de Belize City, un gouffre sous l’eau, le Great Blue Hole, qui fait partie du récif de Lighthouse, est tout aussi spectaculaire. Plus grande formation sous-marine unique en son genre, le Great Blue Hole présente une forme circulaire de 300 m de diamètre et de 125 m de profondeur. Il donne l’occasion aux plongeurs d’explorer et de découvrir un monde aquatique époustouflant et inédit. Plus près de la côte (en fait, sur la côte), de superbes plages vous attendent. Eh oui, qui dit mer, dit fruits de mer

En parlant de fruits de mer, la nourriture constitue la troisième raison de visiter le Belize. Comme toutes les autres belles destinations dans les Caraïbes, le Belize propose d’excellentes occasions de déguster de savoureux fruits de mer. Le Lobster Fest, mettant à l’honneur le homard, donne toujours un délicieux et épicé coup d’envoi à l’été. Il est souligné dans de nombreuses localités, y compris à Ambergris Caye, à Placencia et sur l’île de Caye Caulker. Et que dire de la cuisine bélizienne, marquée d’un mélange divin d’influences; les spécialités locales comprennent le paca et l’escabèche. Ces noms vous paraissent probablement drôles à dire, mais vous devriez savoir ce que c’est avant d’en commander : le paca est un gros rongeur sauvage, dont le goût rappelle celui du jambon, du lapin ou du chevreuil (c’est selon!); quant à l’escabèche, il s’agit d’une soupe à l’oignon servie généralement avec du poulet. Cette option vous semblera peut-être un choix plus sûr.

Caye Caulker - photo:Morenovel Shutterstock.com

Raison numéro quatre : les Béliziens adorent faire la fête. Parmi les nombreux événements, fêtes et festivals organisés figurent le Lobster Fest en juin, le Belize Carnaval en septembre et la Battle of the Drums and Food Fete en novembre. Un petit conseil avisé : la culture bélizienne n’accorde pas une très haute importance à la ponctualité. Si un événement va généralement commencer une heure ou deux plus tard que prévu, une fois les Béliziens lancés, vous vous retrouverez probablement à faire la fête jusqu’à l’aube.

Belize Jaguar

Raison numéro cinq de visiter le Belize : les requins-baleines et les jaguars. En fait, techniquement, il s’agit de deux raisons en une, mais « requins-baleines et jaguars » a) sonne plus exotique et décrit mieux la faune particulière du pays que « faune » tout court et b) rappelle quelque peu la chanson « Fish and Bird » de Tom Waits. Même s’il est timide et solitaire de nature, le jaguar est très présent dans la culture bélizienne. En fait, le Belize est le seul pays au monde à compter une réserve axée sur la protection des jaguars, le Cockscomb Basin Wildlife Sanctuary. Plus de 44 % du territoire du pays est protégé sous forme de parc national ou de réserve naturelle, ce qui en fait l’endroit par excellence pour pratiquer l’écotourisme. Chaque année, de mars à juin, les requins-baleines arrivent à la réserve marine de Gladden Split et de Silk Cayes, à 40 km au large des côtes de la ville de Placencia. D’après les habitants de l’endroit, les meilleurs mois pour observer ce type de requin sont avril et mai, et ce, surtout dans les jours suivant la pleine lune.

Peut-être, dans notre enthousiasme, avons-nous passé du coq à l’âne, en mélangeant tout à la fois le Great Blue Holes, l’escabèche et les jaguars. Une chose est sûre toutefois, vous trouverez au Belize une couleur et une culture uniques qui conforteront votre décision d’y avoir mis les pieds et qui vous donneront le goût d’y retourner. Notez la date au calendrier : le service de WestJet vers le Belize est offert dès le 29 octobre.