WestJet Blog Home

Prendre WestJet pour aller à Toronto et revenir : Une fin de semaine. Deux matchs des Blue Jays™

J’ai des amis qui m’ont demandé s’il était facile de survoler le pays pour aller voir un match ou deux des Blue Jays Eh bien oui. Lors de la fin de semaine de la fête des Mères, mon épouse et moi avons décidé d’essayer. Nous avons volé de Calgary à Toronto pour voir les Blue Jays jouer vendredi soir et samedi, avant de retourner à la maison dimanche. Nous avons même été capables de voir des amis et membres de la famille avant de retourner à la maison. Voici le récit de notre séjour montrant comme il est facile de voler avec WestJet, un partenaire officiel des Toronto Blue JaysMC et d’assister à un match.

4 h 30 HNR, Calgary – Le réveil sonne et tout ce que j’entends, ce sont les oiseaux à l’extérieur. Très approprié, car en cette heure matinale du vendredi, j’ai mis mon chandail et quelques casquettes dans ma valise, car mon épouse et moi nous rendons à Toronto pour voir les Blue Jays affronter les Mariners de Seattle au Rogers CentreMC.

Nous avons obtenu nos cartes d’embarquement au comptoir de l’aéroport YYC, et nous avons remarqué qu’un des fondateurs de WestJet, Clive Beddoe, était juste à côté de nous. Comme tout bon Canadien qui voit une vedette, je ne m’approche pas. Après tout, je ne veux pas déranger. Après avoir passé la sécurité, mon épouse et moi sommes embarqués dans la nouvelle navette électrique raffinée de l’aéroport : YYC LINK. C’est amusant et rapide. Vous devriez l’essayer.
Blue Jays ticket
Le match est dans un peu plus de 10 heures, et nous sommes ravis d’aller voir notre équipe préférée jouer sur son terrain en cette rare fin de semaine d’escapade. Alors que nous attendons en file pour embarquer, Dean, un agent du service à la clientèle de WestJet, fait plus que le nécessaire en prenant des invités de la file pour leur donner des sièges plus intéressants. Quelques invités sont agréablement surpris. Des proprios qui se soucient vraiment des gens. Une fois à bord, je remarque tout de suite environ 10 casquettes des Blue Jays dans l’avion dont tous les sièges sont occupés.

Puis, nous décollons. Comme le commentateur sportif des Blue Jays depuis longtemps à la radio Jerry Howarth dirait : « L’oiseau est en vol. » Prochain arrêt : Toronto.

Nous somme presque à mi-chemin et après avoir regardé quelques émissions sur WestJet Connect, je me branche à Internet grâce à Ia carte d’accès pour un vol que j’ai achetée juste avant le décollage. Ce ne sont pas les histoires sur les Blue Jays qui manquent : chacun y va de ses spéculations sur les chances de l’équipe au terme de la saison. Les Blue Jays ont commencé la première moitié de mai avec un record de victoires; je suis donc, certain qu’ils vont s’y rendre. J’ai ensuite envoyé quelques courriels à des amis, leur disant que nous allions atterrir bientôt.

12 h 44 HNE, Toronto – Bonjour, Toronto. Un vol en douceur qui prend fin avec 10 minutes d’avance.

Nous nous rendons au carrousel à bagages et après 10 minutes, nous nous enregistrons à l’hôtel Sheraton Gateway de l’aéroport international de Toronto. La commodité au bout des doigts. Nous enfilons nos vêtements des Blue Jays et nous nous rendons au monorail gratuit qui nous emmène au terminal 1 où nous prenons le UP Express. Le nouveau système de train se rend au centre-ville de Toronto. Un trajet rapide de 23 minutes, incluant un passage à proximité du Rogers Centre, et nous sommes à la gare Union.

Disposant d’un peu de temps libre avant le premier lancer, nous rejoignons des amis à un des nombreux restaurants de la rue Front.
Toronto Blue Jays at Rogers Centre
18 h 15 HNE – Après avoir rempli notre estomac, nous nous rendons au Rogers Centre, pour vivre un événement sportif délectable. La courte distance de marche de 10 minutes comprend un arrêt à la boutique des Jays pour acheter quelques cadeaux à notre fille et à nos amis à la maison. Si vous voulez des articles des Blue Jays, ce magasin phare les a tous, et même davantage. Nous nous rendons à nos sièges qui sont en hauteur, mais derrière l’abri du premier but et la vue est excellente. Le toit est fermé, mais il y a de l’électricité dans l’air avec la présence de près de 40 000 amateurs. Nous avons vu le cogneur Jose Bautista réaliser un coup de circuit permettant au joueur sur les buts de compter lors de la troisième, et nous étions là pour la première victoire de la saison du lanceur Joe Biagini, aussi sa première victoire comme lanceur partant. Les Blue Jays étaient sur la bonne voie pour battre les Mariners.
Blue Jays game for Mother's Day
22 h 30 HNE – Nous sautons dans le UP Express qui nous ramène à notre hôtel de l’aéroport, sans tracas ni souci. Nous refaisons la même chose le lendemain, puis nous retournons à la maison le dimanche 14 mai, jour de la fête des Mères. Ça a été une fin de semaine vraiment mémorable d’aller à Toronto, puis de revenir à Calgary, et nous sommes impatients de refaire la même chose.

Notre seul regret : ne pas avoir pu voir le troisième match. Une prochaine fois.

Allez Blue Jays!


TORONTO BLUE JAYSMC de même que toutes les marques associées et tous les logos associés sont des marques de commerce de la société Rogers Blue Jays Baseball Partnership et sont protégés par le droit d’auteur. ROGERS CENTREMC est une marque de commerce de la société Rogers Communications inc., utilisée sous licence.