WestJet Blog Home

Préparation du décollage de notre projet pilote

Rédigé par :
Robyn McVicker
, vice-président, Opérations et entretien de l’administration de l’aéroport de Vancouver
Billy Nolen, vice-président, Sûreté, sécurité et qualité de WestJet

La semaine dernière, les gouvernements de l’Alberta et du Canada ont annoncé un projet pilote de test de dépistage de la COVID-19 pour les Canadiens arrivant de destinations internationales à l’aéroport international de Calgary (YYC) et au poste frontalier terrestre de Coutts. Le projet pilote, qui vise à réduire en toute sécurité la quarantaine de 14 jours à seulement 2 jours, est une étape positive vers le fait d’accroître la confiance des voyageurs et de contribuer à la lutte contre la COVID-19. YVR et WestJet sont très favorables à son développement et nous attendons avec impatience de voir les tests de dépistage de la COVID-19 approuvés par le gouvernement à YVR et dans d’autres aéroports canadiens à l’avenir.

Nous pensons que le projet pilote de l’Alberta complète notre prochain projet pilote de test de dépistage rapide pour les vols intérieurs partant d’YVR. Cette pandémie requiert nos efforts collectifs et souligne l’importance de travailler ensemble pour contribuer à une solution unifiée afin que tout le monde puisse voyager en santé et en sécurité.

Pour YVR et WestJet, il est essentiel que nous adoptions une approche fondée sur la science afin d’améliorer la confiance du public dans le transport aérien. Lorsque nous nous sommes lancés dans notre projet pilote, nous l’avons fait en gardant deux objectifs en tête, c’est-à-dire mettre les tests de dépistage à l’épreuve et tester le processus. Comme il existe de nombreuses technologies de test, notre premier objectif est de sélectionner un type de test de dépistage rapide qui soit utile dans un environnement aéroportuaire, qui soit évolutif pour récupérer des volumes de trafic de passagers et qui présente un fort potentiel d’approbation future par Santé Canada. Il est essentiel d’avoir un partenaire de recherche de premier plan comme l’UBC pour veiller à ce que les données que nous générons soient à la fois additives et utiles aux partenaires gouvernementaux et aux responsables de la santé publique. L’UBC fait d’excellents progrès dans la conception de l’étude, qui doit être examinée par son comité d’éthique, et nous espérons en parler davantage prochainement.

Pour ce qui est de tester le processus, cet objectif consiste à prêter notre expertise opérationnelle collective afin de mettre en place un programme de dépistage rapide dans un environnement aéroportuaire réel. Nos organisations peaufinent de nombreux aspects pratiques, abordent la logistique et font correspondre cette logistique aux flux de passagers pour garantir la simplicité du processus. Par exemple, nous avons décidé d’aller de l’avant avec un créneau de test de 4 heures par jour pour saisir les départs des vols intérieurs de WestJet plutôt que de cibler des itinéraires en particulier. De plus, le projet pilote ciblera les habitants de Lower Mainland afin de s’assurer que toute personne qui est déclarée positive puisse facilement retourner chez elle. Il est important de noter que moins d’un pour cent des passagers qui ont pris des vols de WestJet ont reçu un diagnostic de COVID-19 après leur voyage et que l’on sait qu’il n’y a eu aucune transmission à bord.

En outre, nous avons choisi Citizen Care Pod pour offrir un poste de dépistage prêt à l’emploi qui sera placé sur le trottoir à l’extérieur de la zone d’enregistrement pour les vols internes de WestJet à YVR. Le module de 40 pieds offrira un environnement privé, sécuritaire et confortable pour effectuer les tests de dépistage, doté d’un contrôle de la température et de filtres HEPA pour garantir que l’air est aussi stérile que dans tout environnement hospitalier (voir la représentation ci-dessous). Les tests de dépistage impliqueront un processus simple – une brève consultation avec les coordonnateurs de recherche avant d’être soumis au test de dépistage, puis un court questionnaire avant de recevoir les résultats – et ne prolongeront pas beaucoup le temps passé à l’aéroport.

Enfin, nous avons mené des sondages auprès du public pour mieux comprendre la volonté de se soumettre à des tests de dépistage, car la participation des voyageurs sera la clé du succès de notre projet pilote effectué auprès de volontaires. Nous sommes ravis d’annoncer que près des deux tiers des voyageurs consultés ont exprimé un fort appui en faveur des tests de dépistage rapides effectués à l’aéroport.

Les progrès que nous réalisons sont passionnants et, à l’approche du mois de novembre, nous sommes fiers de faire notre part et nous espérons vous tenir informés.

Robyn McVicker
Vice-président, Opérations et entretien
Administration de l’aéroport de Vancouver
Billy Nolen
Vice-président, Sûreté, sécurité et qualité
WestJet