WestJet Blog Home

Nos tarifs d’hier à aujourd’hui : 1996-2016

Alors que nous célébrons nos 20 premières années, on ne peut s’empêcher de faire un retour en arrière et de réfléchir à l’évolution de l’industrie canadienne des lignes aériennes depuis que nous avons pris notre premier envol en 1996. Bien que ce soit le sujet d’un prochain blogue, nous avons pensé qu’il serait intéressant d’examiner de plus près un des thèmes repris par nos invités de tous les temps : le prix des billets d’avion.

Pour nous rendre compte des changements de prix des billets d’avion au cours des 20 dernières années, nous devons d’abord établir des données de référence pour permettre une comparaison aussi exacte que possible. Il est entendu que nous simplifions un sujet très complexe afin de garder le présent billet de blogue relativement court.

Essentiellement, le coût total d’un billet d’avion prend en compte deux composantes obligatoires et une composante facultative. Les constituants obligatoires sont indépendants de votre volonté en tant que voyageur et incluent le tarif de base ou d’autres frais de transport ainsi que les taxes ou frais imposés par les autorités aéroportuaires ou les gouvernements. La majeure partie des revenus annuels de WestJet provient des billets d’avion. Nous transférons aux tiers appropriés les montants recueillis au moment des réservations pour les taxes ou les frais. Ces taxes et ces frais additionnels peuvent inclure la TPS, la TVP ou la TVH, ainsi que les frais d’améliorations aéroportuaires (FAA), le Droit pour la sécurité des passagers du transport aérien (DSPTA) et tous les autres frais liés aux transports aériens exigés par les gouvernements dans les pays que nous desservons.

La composante facultative du coût total d’un voyage dépend des besoins de chaque voyageur. Ce constituant inclut les frais de repas et de divertissements à bord, de surclassement, de bagages, etc. Puisque ceux-ci ne font pas impérativement partie du coût d’un billet d’avion, nous les avons exclus afin d’être en mesure de comparer les années 1996 à 2016 aussi fidèlement que possible. Nous avons toujours exigé des frais pour les bagages excédentaires ou en surpoids, mais durant nos premières années d’existence, nos seuls divertissements à bord étaient les courses de papier de toilette et les couchers de soleil au-dessus des Rocheuses. Et l’embarquement prioritaire n’avait lieu que dans l’éventualité improbable où quelqu’un porterait des chaussettes turquoise.
WestJet 737-200
Il est aussi important de noter que les règlements gouvernementaux ont changé voilà quelques années à l’égard des publicités sur les prix des billets. Depuis que nous avons vu le jour en 1996 (et jusqu’en 2012), annoncer un tarif de base de 79 $ en indiquant que « les taxes, les frais et les suppléments sont en sus » était une pratique commerciale courante. Les taxes, frais et suppléments dépendaient principalement des aéroports de départ et de transit et variaient selon la destination. Il suffisait d’ajouter grosso modo 50 $ par direction pour un vol intérieur.

Depuis 2012, les prix que nous annonçons pour nos billets sont globaux, c’est-à-dire qu’ils incluent les taxes, frais et suppléments obligatoires. Si vous regardez le sommaire du coût d’un vol sur notre site web au cours d’une réservation, vous verrez les détails du prix, soit le montant du tarif de base, puis les sommes exigées pour les taxes, les frais et les suppléments. À en juger par la réaction initiale sur les médias sociaux, le passage aux prix tout inclus au début de 2012 a certainement eu un impact sur la perception du public quant au coût total d’un voyage, même si les montants en dollars des tarifs de base, des taxes, des frais et des suppléments sont demeurés inchangés d’un mois à l’autre.

Donc, si on compare les tarifs de base de 1996 à ceux de 2016, on peut voir lesquels sont les moins chers, pas vrai? Pas exactement. Pour une comparaison réaliste, il faut tenir compte de l’inflation. Grâce à la feuille de calcul de l’inflation de la Banque du Canada, nous savons que le coût relatif d’un « panier fixe de biens et services » est monté de 44,09 % au cours des 20 dernières années. Bref, quelque chose qui coûtait 100 $ en argent de 1996 équivaudrait à 144,09 $ en argent de 2016.

Ceci dit, voici quelques tarifs de base que nous avons lancés en 1996, ajustés conformément à l’inflation en argent de 2016, en regard des tarifs équivalents actuels pour les mêmes routes. C’est le moyen le plus efficace d’obtenir une comparaison fidèle de nos tarifs les plus bas.

OriginesDestinationsTarifs de base les plus bas en 1996Tarifs de base de 1996 exprimés en argent de 2016Tarifs de base les plus bas en 2016Différences de 1996 à 2016
CalgaryEdmonton29,00 $41,79 $55,00 $31,6 %
CalgaryVancouver59,00 $85,01 $87,00 $2,3 %
EdmontonVancouver69,00 $99,42 $94,00 $- 5,5 %
EdmontonKelowna59,00 $85,01 $80,00 $- 5,9 %
EdmontonVictoria69,00 $99,42 $88,00 $- 11,5 %
EdmontonWinnipeg79,00 $111,83 $101,00 $- 9,7 %

Remarque : Seules les routes au départ des cinq villes de l’Ouest canadien que nous desservions lorsque WestJet a été fondée sont incluses aux présentes.

Comme on a entendu dire de nombreuses fois par le passé et comme on l’entendra dire à l’avenir, nous sommes convaincus que nous continuerons à offrir des tarifs comparables à ceux de nos débuts en 1996. Dans certains cas, nous avons réussi à baisser jusqu’à 11 % les tarifs rajustés en fonction de l’inflation, p. ex. Edmonton-Winnipeg.
Tarifs aeriens
Sans vouloir nous vanter plus qu’il faut, nous sommes fiers d’avoir réussi à maintenir ces bas tarifs tout en améliorant l’expérience offerte à nos invités au fil des 20 dernières années. Nos invités de longue date se rappelleront la vieille époque avec nos aéronefs de série 737-200, dotés de peu d’espace pour les jambes et n’offrant ni service alimentaire ni divertissement à bord. Ils se rappelleront aussi les interminables files d’attente à l’enregistrement, bien avant la venue des options d’enregistrement en ligne, sur mobile et appli. Il n’y avait pas de programme de récompenses, pas de carte de crédit et aucun privilège autre qu’un sourire amical et un chaleureux accueil à bord.
WestJet Boeing 737-800
À titre de comparaison, la majorité de notre flotte actuelle est composée de Boeing 737NG et d’appareils Bombardier Q400 NextGen. Nous proposons WestJet Connect (notre nouveau système de divertissement et de connectivité sans fil à bord) dans un nombre grandissant de nos avions pour vous permettre de partager vos commentaires avec nous sur les médias sociaux ou de publier vos spectaculaires clichés pris à 12 000 mètres d’altitude. Vous pouvez aussi visionner vos films préférés diffusés en continu sur vos appareils personnels au moyen de l’appli WestJet. Nous offrons une carte de crédit primée, ainsi qu’un programme de récompenses facile qui permet à nos invités d’accumuler et d’échanger leurs dollars WestJet aisément, sans périodes d’interdiction. Nous desservons plus de 100 destinations au Canada, aux États-Unis, au Mexique, dans les Caraïbes, en Amérique centrale et en Europe. Et nos lignes aériennes partenaires vous permettent d’atteindre tous les coins de la planète. Nos troupes de renfort se chiffrent à près de 12 000 WestJetters qui tiennent à ce que vous voyagiez agréablement.

Il va sans dire que nous avons changé au fil des 20 dernières années… mais vous avez changé, vous aussi. Et nous estimons avoir changé en mieux. Nous vous remercions donc d’avoir contribué à faire de nos 20 premières années un parcours aussi mémorable. Au plaisir de vous accueillir à bord pendant les 20 années à venir et plus encore!